Edgard Bovier Fondue

Gault & Millau – Edgard crée sa fondue

Lire l’article sur www.gaultmillau.ch

Après le panettone, la fondue: le chef Bovier (18/20) étoffe sa gamme.

EQUILIBRE. «Je voulais une fondue idéalement équilibrée, onctueuse et goûteuse, à la fois pleine de saveurs mais pas trop corsée. Alors on a fait des essais pour arriver à ce mélange qui me correspond», explique Edgard Bovier (La Table d’Edgard, 18/20), en plongeant un morceau de pain dans «sa» fondue griffée «Edgard Collection».

Fondue
La fondue signée Edgard Bovier.

PAYS-D’ENHAUT. Habitant Rougemont quand il n’est pas au Lausanne Palace, le chef  tenait à mettre en valeur le fromage emblématique du Pays-d’Enhaut. Le L’Etivaz marque donc ce mélange de fromages délicieux. On y trouve aussi du Vacherin fribourgeois et du Gruyère. Et il faut admettre que le résultat est épatant.

OÙ LA MANGER? La Table d’Edgard n’a pas changé de vocation: on n’y sert pas de fondue! En revanche, Le Cerf, à Rougemont, la propose à ses hôtes, parmi lesquels on a croisé la famille de Monaco au complet il y a quelques jours. Mais on peut aussi la manger à la maison, à condition de la commander sur www.mafondue.ch à 15 fr. 80 pour deux portions.

A CROQUER. Et pour une fois, voilà une fondue «à croquer»! En effet, elle est habillée en Luna Ribes, jeune et talentueuse spécialiste du design de mode qui signe ici une version joyeusement décalée, colorée et couture de l’emballage alimentaire aux accents helvétiques.